Hôpital de l'Avison

Hopital

 

 

Référence: 88078041

Canton

Bruyères

Commune

Bruyères

Adresse

16, rue de l’Hôpital

Lieu-dit

L’Hôpital

Section Parcelle  

AD 299

Coordonnées GPS

Lat : 48°12’24,02’’ long : 6°43’26,19’’

Coordonnées Lambert 93

X= 976542,30          Y= 6796111,75

Altitude

482 m

Dénomination 

HOPITAL DE L’AVISON (précédemment Hôpital Saint-Jean)

Epoque de construction

18ème siècle

Année

1769-1774

Architecte

CARBONAR (Saint-Dié)

Historique

Cet hôpital a été reconstruit sur un terrain mieux exposé, que le précédent fondé par le Comte HUMBERT de GIRECOURT en 1727 et qui se trouvait au pied du château de Bruyères où je cite : « La moisson de la mort y était fort abondante ». Les travaux furent confiés en 1769 à Jean BUSSY d’Epinal pour une somme de 45000 livres et ils furent terminés par le sieur POUPART de Saint-Dié, le 26 février 1744. Les pierres utilisées à sa construction proviennent des carrières de l’Avison, sur celles-ci on peut voir les marques des tâcherons.

Description

L’hôpital se compose d’un grand corps de logis avec avec un rez de chaussée surélevé au dessus de grandes caves aérées, d’un étage avec de vastes greniers, de la chapelle St-Jean et d’une galerie composée de neuf arcades très hautes servant de passage abrité. A chaque extrémité s’ajoutent deux ailes de même conception qui se prolongent des deux côtés de la vaste cour d’entrée. A la révolution il fut épargné, à la venue des casernes en 1872, il fut créé un service pour les soldats du contingent en casernement à Bruyères. En 1901 il y eu la transformation de l’hôpital en hôpital mixte civil et militaire, avec la construction d’un nouveau bâtiment uniquement réservé aux militaires. En 1932 ce sera l’aménagement d’une maternité et d’un service de chirurgie qui seront fermés en 1960, pour la chirurgie et en 1984 pour la maternité. En 1942, création d’un préventorium, jusqu’en 1955, dans le bâtiment réservé aux contagieux qui sera transformé par la suite en maison de retraite, en maison de convalescence et médecine. Actuellement il a une capacité de 164 lits répartis dans de nouveaux bâtiments modernes. Il est le seul établissement dans les Vosges à accueillir des comas de longue durée.

Propriétaire  

Hôpital Rural de Bruyères

Date d'enquête

 

janvier 2019

Observations

L’hôpital est dans son état d’origine, très bien entretenu. Actuellement le bâtiment d’origine est occupé par les services administratifs. Il a été épargné par les trois guerres de 1870-1914/1918-1939/1945. Il joua un rôle capital durant la première guerre mondiale en raison de sa proximité du front. Des trains de blessés arrivaient de la ligne du front très proche. Il en fut de même pour le second conflit. En 1940, il y eu un blessé célèbre : François MITTERAND.

Source

Archives Départementales

Ajouter un commentaire